Zone à faibles émissions Odense

Important!

Odense est l’une des 4 zones à faibles émissions au Danemark: Aalborg, Aarhus, Copenhague, Odense

 

    Odense

    Ai-je besoin d’une vignette ou d’un enregistrement ?

    Depuis le 1er juillet 2020, les véhicules concernés par la zone à faibles émissions doivent avoir un enregistrement danois pour circuler dans les zones. Dans le cas contraire, il faut compter sur une amende pouvant aller jusqu'à 1 700 euros. Avant le 01.07.2020, l‘EcoSticker était encore obligatoire. 

    (invalide à partir du 01.07.2020)

    Le début et la fin des zones environnementales sont marqués par des panneaux. Un cercle rouge y figure comme signe d'interdiction, à l'exception des "véhicules respectueux de l'environnement". Le mot "zone environnementale" est toujours écrit en bas. Le signe d'entrée n'indique pas qui exactement est autorisé à entrer ou non.

     


    Retrouvez une carte détaillée de toutes les zones à faibles émissions dans notre Appli Green-Zones. Vous pouvez ainsi repérer les limites de la zone et éviter les amendes. 

    On compte en tout 4 zones à faibles émissions au Danemark: Aalborg, Aarhus, Copenhague, Odense


    Dans notre application Green-Zones, nous avons rassemblé toutes les zones environnementales d'Europe et les avons présentées clairement.

    Bon à savoir...

    Retrouvez toutes les restrictions de circulation en temps réel et d’autres infos dans notre Appli Green-Zones


    Blog & News

    Le trafic maritime et aérien n'est pas affecté par les zones à faibles émissions

    Le trafic aérien et maritime en Europe représente un volume énorme, tant dans le secteur du tourisme que dans celui de la logistique. Dans les ports (aériens) d'Europe, il y a donc de plus en plus de zones à faibles émissions et de mesures visant à améliorer la qualité de l'air. Mais la plupart du temps, seules les voitures sont concernées.

    Une majorité pour la fin des véhicules à combustion

    Deux bons tiers des citoyens européens souhaiteraient voir la fin des voitures à essence et diesel. Les zones environnementales et le boom des voitures électriques semblent provoquer un changement de mentalité : de plus en plus de personnes souhaitent vivre dans des villes propres et calmes, dotées d'espaces verts et de zones interdites aux voitures.

    De nouvelles zones environnementales contre les microplastiques ?

    L'abrasion des pneus, des freins et de la route crée beaucoup de microplastique. Ces substances s'accumulent non seulement dans le sol et l'eau, mais sont également libérées dans l'air, où elles sont absorbées par les humains par l'intermédiaire des voies respiratoires. Ainsi, outre les particules, les microplastiques doivent également être réglementés le plus rapidement possible. Pourrait-on bientôt créer des zones environnementales pour lutter contre les petites particules de plastique ?